Portraits - Chef

Paul Smith à huit voix

Paul Smith
Paul Smith est un ancien soprano enfant du Choeur de l’Abbaye de Westminster. Il fonde Voces8 avec son frère Barnaby, contreténor, et quelques amis issus de ce choeur.
Partager sur facebook

Étonnante albion qui, de décennies en décennies, se montre capable de « produire » des ensembles vocaux ou des chœurs d’une qualité incomparable. Rencontre avec Paul Smith, l’un des fondateurs des Voces8.

Créé officiellement en 2005, le groupe d’amis issus du Westminster Abbey Choir qui allait devenir les Voces8 avait commencé à sévir deux ans auparavant avec un succès immédiat. De William Byrd à Cole Porter et Nat King Cole, en passant par Palestrina, Bach ou Rachmaninov, le programme du concert du 12 juin prochain à La Seine Musicale s’avèrera emblématique : « Effectivement, nous allons opérer des mélanges comme nous aimons le faire, avec quelques surprises pour le public. Quand nous avons créé l’ensemble, nous voulions déjà chanter tous les genres de musique de la Renaissance au jazz ».

Pour qui connaît les légendaires King’s Singers, ce genre de medley ne sera pas une surprise : « Nous avons grandi avec des groupes tels que The King’s et notre General Manager, Robin Tyson, a été pendant longtemps l’un de leurs chanteurs. Et nous tentons certainement d’approcher cette perfection vocale qui est la leur. L’un des grands défis qui se posent à Voces8 est bien de parvenir à maîtriser tous les styles, et nous essayons de faire appel à des coachs pour chaque musique, y compris le jazz ou la pop. Nous essayons de donner l’impression, sur scène, que tout est facile mais je vous assure que nous travaillons très dur pour parvenir à ce résultat ». De fait, il est étonnant de constater avec quelle maestria chaque voix de cette formation passe d’une technique d’émission à l’autre, collant avec justesse à chaque style : Palestrina ne sonnera pas comme Rachmaninov qui n’aura rien à voir avec Irving Berlin. Seule constante : cette absolue perfection vocale que seuls les Anglais savent apparemment obtenir. 

Une véritable famille

Les Voces8 s’inscrivent donc dans une illustre tradition mais les premiers pas n’ont pas été si évidents : « Bien des managers ou agents, à nos débuts, nous conseillaient de choisir une musique précise mais nous pensions qu’il nous fallait d’abord chanter la musique que nous aimions le plus, que nous devions partager avec le public notre passion et pas seulement un répertoire. Nous voulions que les auditeurs présents à nos concerts expérimentent le plus grand nombre de musiques possible ». Décision ô combien judicieuse, au vu de l’état actuel du calendrier des Voces8 : « L’année dernière, nous avons donné environ 130 concerts et le groupe a passé ensemble quelque chose comme 240 jours. J’ai personnellement l’impression d’être avec plus avec une famille qu’avec des collègues. Se connaître et être à l’écoute des uns et des autres est fondamental quand il faut monter sur scène. Certes, nous travaillons nos programmes en amont mais toute la joie naît de cette interaction que nous trouvons sur le moment. Le fait de chanter tout le temps ensemble permet à la personnalité de chacun de s’exprimer d’une manière différente ».

La vie d’un ensemble tel que les Voces8 possède naturellement son lot de changements : « Nos chanteurs ne sont plus les mêmes qu’à nos débuts. Notre activité est plus qu’un plein-temps et parfois la vie change, les gens passent à d’autres préoccupations. Quand nous devons faire face à un départ, nous procédons bien sûr à des auditions. Pour tout avouer, nous venons de finir des auditions pour trouver un nouveau ténor, parce que Sam [Dressel] a été membre du groupe durant 7 années mais va partir à la fin de la saison. Nous avons un programme éducatif qui permet à de jeunes musiciens d’étudier avec nous chaque année et c’est l’un d’entre eux qui a décroché le poste, ce que nous trouvons très enthousiasmant ».

Un pédagogue charismatique

Paul Smith lui-même porta les lignes de baryton des Voces8 durant 11 années, avant de se lancer à corps perdu dans son autre passion, l’éducation, en liaison naturelle avec les activités de l’ensemble. Le concert du 12 juin sera encadré, les 11 et 13 juin, de deux événements qui verront les Voces8 veiller avec tendresse sur 550 élèves issus de 25 collèges des Hauts-de-Seine. Lui-même auteur de la Méthode Voces8 devenue fameuse, reconnu partout dans le monde comme un pédagogue au charisme exceptionnel, Paul Smith est le cœur battant des programmes éducatifs de l’ensemble : « Il est très difficile de dire exactement la place qu’occupent les projets éducatifs dans notre activité globale mais à chaque fois que nous donnons un concert important quelque part dans le monde, nous nous assurons qu’il y aura également des projets éducatifs dans cette région, en nous adaptant aux besoins de la communauté que nous rencontrons, qu’il s’agisse d’une grande métropole comme Paris ou d’une commune plus petite telle que Lessay. Nous avons à cœur d’établir des liens qui soient le plus utiles possibles ».

Le volet éducatif des Voces8 possède une ampleur qui donne littéralement le vertige et nous ne pouvons qu’inciter nos lecteurs à parcourir l’opulent site internet de l’ensemble. Mais auparavant, il faudra absolument se rendre à La Seine Musicale pour entendre ces 8 voix éblouissantes.

Yutha Tep