Portraits - Cordes

Gautier Capuçon Le Passeur

Gautier Capuçon
Gautier Capuçon fut propulsé sur le devant de la scène musicale alors qu’il n’avait même pas 20 ans, en remportant plusieurs concours internationaux.
Partager sur facebook

Au sein d’une activité de soliste intense, Gautier Capuçon, depuis trois ans, propose à la Fondation Louis Vuitton, avec un succès qui ne se dément pas, des classes d’excellence de violoncelle destinées à de jeunes interprètes internationaux et qui sont ouvertes à un public de plus en plus nombreux.

Gautier Capuçon, malgré une carrière internationale qui lui laisse peu de temps libre, s’installe néanmoins chaque année de novembre à juin à la Fondation Vuitton pour des sessions mensuelles de trois jours, classes d’excellence où il communique son expérience avec empathie et générosité. Six violoncellistes qui ont déjà fait leurs preuves dans des concours internationaux et sélectionnés par audition viennent recevoir les conseils de leur aîné en matière d’interprétation. Ambiance studieuse mais détendue où, visiblement, Gautier prend beaucoup de plaisir à transmettre son savoir sur les œuvres du grand répertoire et aussi donner des conseils sur les pratiques lors de séances de haute tenue et riches d’enseignements : « Les jeunes musiciens de cette classe d’excellence me font une impression de plus en plus forte au fur et à mesure des années.

Dans la promotion 2016-2017, il y a un panel très intéressant : une Lettone qui s’est déjà produite dans les grandes salles de concerts au Royaume-Uni où elle vit ; une Américaine résidant à Berlin qui a étudié avec Philippe Muller au CNSM de Paris et reçu le Second Prix du Concours Antonio Janigro ; un Canadien installé à Paris qui joue un Stradivarius de 1696 et a formé un trio ; un Autrichien de Berlin qui a donné des concerts dans son pays et a remporté le Troisième Prix du Concours de Markneukirchen en 2013 ; une Hongroise résidant à Madrid déjà victorieuse aux Concours David Popper et Antonio Janigro ; et un Roumain de 18 ans déjà primé dans des compétitions européennes. C’est dire que mes préconisations concernent l’approfondissement et non l’apprentissage de base du violoncelle ! »

Le pianiste accompagnateur, Samuel Parent, possède un don d’ubiquité et se révèle capable d’affronter toutes les situations. Il est une cheville ouvrière par l’aide considérable qu’il apporte au bon déroulement de ces classes : « En réalité, les trois jours mensuels sont fusionnels, et en une année chacun possède une connaissance à large spectre du répertoire concertant ou de musique de chambre. Je transmets des outils qu’ils intègrent ensuite. Les concerts publics constituent une étape importante pour les enjeux de leur carrière de musiciens professionnels.

Le 7 juin, au terme de la dernière session de la master class, se déroulera un concert de clôture avec la création d’une œuvre pour sept violoncelles de Bruno Mantovani à laquelle je participerai. » L’auditoire partage visiblement le même plaisir que le maître et n’hésite pas à venir converser avec lui pour donner ses impressions, s’informer, ou encore parler de son dernier enregistrement des Sonates pour violoncelle et piano de Beethoven. La superbe collection Chtchoukine a désormais fermé ses portes au mois de mars, mais la Fondation Louis Vuitton continue de vivre intensément. Outre son excellente programmation, elle bénéficie incontestablement du pouvoir attractif de la classe d’excellence de Gautier Capuçon.

 

Michel Le Naour