Philippe Cassard piano

samedi 12 juin 2021 • 20h30
Collège des Bernardins
01 53 10 74 44

C. Pescia, piano ; N. Vaude, récitant. Beethoven, Symphonie n° 9 (transcription de Liszt) ; Cage, 4’33 ; Schiller, Ode à la joie.

Si la Neuvième Symphonie de Beethoven est bien, à travers sa durée et ses effectifs, l’aboutissement de son œuvre orchestrale, elle l’est tout autant par le message universel qu’elle exprime. Liszt fait partie des rares qui l’ont immédiatement perçu et commence, dix ans après la mort de Beethoven, à transcrire toutes les symphonies pour piano seul. Conscient de la tâche titanesque qui l’attend pour la Neuvième, Liszt décide d’abord qu’il lui faut deux pianos et c’est cette première et rarissime version qui est au programme de ce concert. Pour clôturer avec grandeur ce festival, en prenant en quelque sorte son thème à rebours, l’œuvre de Liszt montre le chemin du monumental vers l’infiniment petit, d’un effectif de près de 200 musiciens d’orchestre à deux pianistes virtuoses. Un chemin à l’opposé de John Cage avec son œuvre « muette » composée en 1940.

Avec la participation du comédien Nicolas Vaude, pour la lecture du poème de Friedrich Schiller À la joie

Réserver

S'y rendre

  • Collège des Bernardins
    18, rue de Poissy, 75005 Paris
  • Maubert-Mutualité
Consulter la map

Vous aimerez aussi

Piano

Piano

Ralph van Raat Piano

Ralph van Raat

piano

François Meïmoun, présentation ; Boulez, Fragment d'une ébauche, Trois Psalmodies, Incises…

mardi 29 juin 2021 • 18h00
Cité de la musique, Amphithéâtre

Restez connectés